• PARTAGER
Au fil du calendrier

Girolles, cèpes, morilles, pleurotes… à la lecture de ces mots, l’odeur de la forêt et de la rosée vous chatouillent déjà les narines ? Vous êtes motivés à récolter et à cuisiner tous les champignons de la forêt ? Avant de partir à la chasse aux trésors des bois, découvrez tous nos conseils pour une cueillette sans risque et inspirez-vous de nos recettes de champignons 100% gourmandes ! 

Conseils pour une bonne cueillette de champignons

L’automne est une période particulièrement propice à la cueillette des champignons car certaines variétés poussent alors en abondance. Mais si ramasser des champignons peut sembler facile, il ne faut pas oublier que sur 3500 variétés recensées en France, seules 50 sont comestibles, des milliers sont toxiques et 8 sont mortelles. Des règles de bonne conduite sont alors à tenir pour éviter tout risque d’intoxication.

Bien s’équiper

Avant de partir à la cueillette aux champignons, il convient de s’équiper d’un couteau pour déterrer vos trouvailles, d’un panier en osier ou en métal pour les entreposer le temps de la balade et d’un manuel sur les variétés de champignons à consulter en cas de doute. Pour le reste, vos yeux sont vos meilleurs amis ! En scrutant le sol, ils vous guident sur le chemin des champignons…

Respecter les lois

Que vous souhaitiez ramasser des champignons dans une forêt publique ou privée, la cueillette n’est pas forcément autorisée. Mieux vaut donc au préalable vérifier qu’aucun panneau n’interdit l’accès à la forêt et bien sûr demander l’autorisation au propriétaire. Les quantités de champignons à récolter sont également limitées et réservées à une consommation familiale. Si le volume de votre récolte dépasse 5 litres, attendez-vous à recevoir une amende…

Récolte de champignons sauvages

Préserver la forêt

La cueillette de champignons est une chasse aux trésors minutieuse qui doit se faire dans le plus grand respect de la nature. Evitez donc de piétiner les sous-bois et de marcher sur les petites moisissures blanches qui sont en fait du mycélium indispensable à la croissance des champignons. Enfin, si vous repérez des champignons dangereux, ne les détruisez surtout pas ! Ils constituent eux aussi, avec les arbres, l'écosystème de la forêt.

Observer pour identifier

Un champignon vous a tapé dans l’oeil et vous pensez pouvoir l’emporter avec vous pour le consommer ? Avant toute chose, déterrez entièrement le spécimen avec précaution et observez-le sous toutes les coutures : taille, forme générale (parapluie, trompette…), chapeau (couleur, présence d’écailles, de lamelles, de tubes ou bien de plis…), pied, mode de pousse. Même l’odeur du champignon peut vous renseigner sur sa comestibilité. Pour savoir à quelle famille de champignon vous avez affaire, vérifiez donc l’ensemble de ces éléments et consultez votre manuel sur les champignons si besoin. Et si le doute persiste malgré tout, restez prudent et abstenez-vous, quitte à rentrer bredouille car  chaque champignon comestible possède un cousin toxique qui lui ressemble. Ne vous fiez surtout pas aux novices affirmant qu’un champignon est comestible si une limace s’y trouve…

Observer les champignons pour les identifier

Séparer les différentes variétés

Lorsque vous ramassez des champignons de plusieurs variétés différentes, faites bien attention à ne pas les mélanger car si l’une d’entre elles s’avère toxique, elle pourrait contaminer toutes les autres et vous devriez alors jeter l’ensemble de votre récolte. Préférez donc mettre dans un panier les champignons que vous connaissez, et dans l’autre ceux que vous ne connaissez pas.

Se référer à un spécialiste

Vous voilà les bras chargés de trésors des bois que vous hésitez à consommer par manque de connaissances ? Filez donc chez votre pharmacien qui peut vous aider dans la reconnaissance des variétés récoltées à condition que le champignon ait été cueilli en entier. C’est effectivement à l’aide du pied que les experts parviennent à identifier véritablement la variété. Envie de progresser dans la cueillette des champignons ? N’hésitez pas à vous rapprocher d’une société ou association adhérente à la Société Mycologique de France qui organise régulièrement des conférences et sessions mycologiques.

Montrer les champignons à un spécialiste

Conserver les champignons

Pour conserver au mieux vos champignons, coupez leur pied et préférez les brosser ou les passer rapidement sous l’eau pour enlever la terre. Evitez de les laisser tremper dans l’eau pour ne pas faire disparaître leurs minéraux. Oubliez également les sacs plastiques dans lesquels vos champignons vieilliraient beaucoup plus vite et risqueraient de macérer. Les champignons de cueillette (aussi appelés “champignons sauvages”) sont plus fragiles que les champignons de couche qui sont cultivés dans des carrières désaffectées de la région parisienne et vendus sous le terme de “champignons de Paris”. Ne les conservez donc pas plus de 2 jours dans votre réfrigérateur ou optez pour la congélation ou la déshydratation.

Que faire en cas d’intoxication ?

Si vous avez consommé des champignons et que vous souffrez de vomissements, de fièvre, de brûlures, de vertiges ou encore de troubles de la vue, vous êtes peut-être victime d’un empoisonnement. En cas de doute, appelez immédiatement le 15 ou le centre antipoison le plus proche. Sachez que les symptômes peuvent survenir longtemps après la consommation d’un champignon, parfois jusqu’à 14 jours. Restez donc bien à l’écoute de vos sensations.

Les champignons en recettes ! 

Rien de tel qu’une bonne recette pour sublimer votre récolte de champignons ! En poêlée avec un peu d’ail, en risotto, sur une belle tarte… les trésors des bois se marient avec tout. Les pieds des champignons  et leur jus de cuisson étant très parfumés, ils peuvent même agrémenter vos soupes et sauces ! Miam…

Vous faites partie des amateurs de champignons mais n’avez pas la possibilité de les cueillir vous-même ? Reposez-vous sur la boutique Guy Demarle qui vous propose de délicieux champignons : truffes d’été, shiitakes, cèpes séchés… De quoi préparer de savoureuses recettes ! 

 

Vous voilà prêt(e) à partir à la cueillette des champignons et à les sublimer en recettes ! 

Commentaires

Connectez-vous pour déposer un commentaire Aucun commentaire. Soyez le 1er à donner votre avis !

La Miamletter

Savourez tous les mois le
meilleur de l’actualité culinaire.

Vous n’aimez pas les emails ? Suivez-nous sur
  • facebook
  • pinterest
  • youtube
  • twitter
  • instagram