• PARTAGER
Célébrations

Le chocolat n’est pas la seule star des fêtes de Pâques ! Après la chasse aux oeufs, il est de coutume de se rassembler à table autour d’un bon plat à base d’agneau. Cette viande tendre et savoureuse a l’avantage de se cuisiner très facilement et de se prêter à de nombreuses recettes. Mais au fait, pourquoi mange-t-on de l’agneau à Pâques ? Question de goût ou de religion ? Faisons le point sur cette tradition

L’agneau pascal : d’abord une tradition religieuse 

Difficile d’échapper à l’agneau lors du traditionnel repas de Pâques ! Et si le printemps est la saison idéale pour en manger, dans la mesure où il arrive quelques mois après la période de mise bas des moutons, c’est aux religions juive et catholique que nous devons ce délicieux rituel. La Bible raconte notamment le tragique désaccord entre Moïse et le roi d’Egypte, Pharaon, qui, malgré les supplications de Moïse, refuse de libérer les Hébreux, alors esclaves des Egyptiens. Devant le refus de Pharaon, Yahvé, dieu des Hébreux, se venge en déclenchant une accumulation de catastrophes censées anéantir le peuple égyptien : ce sont les dix plaies d’Egypte. Pour protéger les Hébreux de ces catastrophes allant de l’eau du Nil changée en sang à la mort de tous les nouveaux-nés, Yahvé charge Moïse de passer un message à son peuple : chaque famille doit sacrifier un agneau pour en récupérer le sang et l’étaler sur la porte de sa maison. Yahvé saura ainsi quelles familles sont à épargner. Pharaon n’a pas d’autre choix que de céder à la demande de Moïse qui parviendra alors à délivrer les Hébreux en les faisant passer par la Mer Rouge.

L'agneau, l'animal symbolisant l'innocence

La notion de sacrifice de l’agneau se retrouve également dans la religion catholique. Dans l’Evangile selon Saint-Jean, l’animal, symbole de la victime innocente, est en fait le reflet de Jésus dont l’ultime sacrifice permet de sauver tous les hommes. C’est donc de cette métaphore biblique qu’est née la tradition, dans tous les pays chrétiens, de manger de l’agneau le jour de Pâques, marquant la résurrection de Jésus.

Les meilleurs plats à base d’agneau

Que vous soyez croyants ou non, il vous faut trouver des idées pour cuisiner l’agneau ! Collier, selle, gigot, souris, côte, poitrine, épaule… tous les morceaux sont bons pour assurer la tradition. Et pour respecter au mieux la cuisson de cette viande goûteuse, n’hésitez pas à vous munir d’un thermomètre sonde pour four avec alarme. Cuisson rosée garantie !

De l'agneau pour le dessert ? 

Vous êtes végétariens ou ne souhaitez pas manger de viande d’agneau ? Sachez que vous pouvez tout de même suivre la tradition en dégustant la recette alsacienne appelée “Osterlamele” ou encore la recette polonaise baptisée Baranek” ! Ces deux pâtisseries sont de simples gâteaux composés essentiellement de farine, d’oeufs et de sucre puis cuits dans des moules en forme... d’agneau.

L'agneau en dessert : Osterlamele ou Baranek

Et si vous n'avez pas de moule en forme d'agneau, réalisez plutôt des moutons de Pâques

Moutons de Pâques

 

Joyeuses Pâques à toutes et à tous ! 

Commentaires

Connectez-vous pour déposer un commentaire Aucun commentaire. Soyez le 1er à donner votre avis !

La Miamletter

Savourez tous les mois le
meilleur de l’actualité culinaire.

Vous n’aimez pas les emails ? Suivez-nous sur
  • facebook
  • pinterest
  • youtube
  • twitter
  • instagram