• PARTAGER
Célébrations

La cuisine tient une place importante dans les festivités de Noël. A tel point que chaque pays a développé sa propre recette traditionnelle associée à cette période. Pudding, Stollen ou encore Cougnous ont effectivement vu le jour pour invoquer l’esprit de Noël et régaler les plus gourmands. Découverte ! 

Le Christmas Pudding 

La recette du Pudding est transmise de génération en génération en Angleterre, tel un héritage. Certaines familles glissent d’ailleurs une pièce de monnaie dans la pâte pour porter chance. L’origine de ce gâteau fort en goût remonterait au Moyen-Age où il est alors un plat salé composé de viande, de fruits secs, de vin et d’épices. Avec le temps, la viande est finalement remplacée par des œufs et de la mie de pain et on ajoute au Pudding des liqueurs, de la graisse de rognon, de la chapelure ou encore de l’alcool. Le Pudding devient ainsi un dessert festif que l’on prépare au minimum 5 semaines avant Noël !

La recette du Pudding

Le Stollen ou Christollen

Ce pain brioché aux fruits farci de massepain ou de crème d’amande est en quelque sorte la bûche de Noël des Allemands. Autrefois constitué uniquement de farine, d’eau et d’huile, le Stollen, aussi appelé Christollen, devient plus riche et gourmand lorsque l’Eglise lève l’interdiction de consommer du beurre le soir de l’Avent. Beurre, amandes, raisins et épices sont alors ajoutés à la préparation originelle. Très populaire dans la ville de Dresde, le Stollen, représente le petit Jésus enveloppé dans ses langes. Servie chaude ou froide, cette gourmandise est à préparer 3 semaines avant Noël et à déguster le 24 décembre.

La recette du Stollen

Le Mochi

Ce petit dessert rond et coloré constitué de pâte de farine de riz gluant et de pâte de haricots rouges appelée « azuki » se prête à toutes les fantaisies. Fourré à la pâte de haricots, à la mangue, à la noix de coco, au encore au marron, le Mochi est déclinable à l’infini. Extrêmement populaire au Japon, il est en réalité inspiré d’une recette chinoise. Les gourmands aiment particulièrement croquer dans sa pâte moelleuse lors de grandes occasions, notamment durant les fêtes de Noël et du Nouvel An.

La recette du Mochi

Le Cougnous

Inconcevable pour les Belges de célébrer la Saint-Nicolas et Noël sans le célèbre Cougnous (ou Cougnole). Représentant l’Enfant divin emmailloté, cette viennoiserie typique de la Wallonie généralement décorée d’un petit Jésus en sucre est en fait une brioche à déguster nature ou garnie de raisins secs, de pépites de chocolat ou encore de sucre perlé. Il y en a pour tous les goûts !

La recette du Cougnous

Le Panettone

En Italie, la brioche est elle aussi de la fête ! Le Panettone, gâteau brioché à la mie dense, moelleuse et savoureuse contenant du levain, des raisins secs et des fruits confits est en effet très apprécié à Noël. D’après l’histoire la plus répandue, le Panettone serait devenu célèbre lors d’un repas de Noël à la cour du Duc de Milan, Ludovic Sforza. Le cuisinier en chef ayant laissé brûler le dessert, c’est la brioche réalisée par le domestique Toni qui aurait été servie à la place. La fameuse viennoiserie aurait ainsi pris le nom de « Panettone », autrement dit « pan di toni » (pain de Toni).

La recette du Panettone

Les Christmas donuts

Baptisés « donuts » aux Etats-Unis et « trous de beignes » au Canada, ces beignets sucrés en forme d’anneau sont appréciés tout au long de l’année en Amérique du Nord. Leur popularité explose lors de la Première Guerre Mondiale quand des femmes volontaires de l’Armée du Salut américaine (les « Doughnut Girls »), décident de voyager pour distribuer ces fameuses pâtisseries et remonter ainsi le moral des troupes. Aujourd’hui recouverts d’un glaçage à l’érable, au chocolat, à la cannelle ou encore au sucre fondu, ils se parent à Noël d’un « topping » spécial : flocons de neige et petits nœuds en pâte à sucre, paillettes colorées chocolatées, bonbons…

La recette des Christmas Donuts

Le Macotch ou Mackocz

Ce gâteau fait partie de la tradition culinaire polonaise. Composé d’une pâte levée et d’un fourrage à base de graines de pavot réduites en purée, il se déguste principalement lors des fêtes de Noël. Les Polonais appellent cette brioche roulée Makowiec (prononcez Makovièts) qu’ils glacent avec un mélange d’eau et de sucre glace afin de la rendre encore plus festive. Certains y ajoutent même des oranges confites, des raisins secs, des noix, du rhum et de la vanille pour plus de gourmandise.

La recette du Macotch ou Mackocz

Les Truffes au chocolat

C’est à Louis Dufour, pâtissier-chocolatier de Chambéry en Savoie que l’on doit ces succulentes friandises. En décembre 1895, celui-ci s’aperçoit qu’il manque de matière première pour fabriquer ces confiseries de fin d’année. Plutôt que de s’approvisionner chez un confrère, il décide de mélanger de la crème fraîche, de la vanille et du cacao amer avant de plonger le tout dans du chocolat fondu et de l’enrober de poudre de chocolat. La Truffe au chocolat créée rencontre alors un succès fou, si bien qu’aujourd’hui, les Français ne peuvent faire l’impasse sur ces petites billes douces et fondantes recouvertes de cacao amer pour célébrer Noël.

La recette des Truffes au chocolat

Les Montecaos ou Mantecados

Les Montecaos ou Mantecados sont des biscuits typiques de Noël en Espagne et dans certains pays d’Amérique latine comme l’Argentine. Le saindoux avec lequel ils sont concoctés à l’origine est par la suite remplacé par de l’huile d’arachide, sous l’influence des Juifs et des Arabes. Le nom de ces douceurs croquantes rappelle qu’il ne faut pas en abuser puisque « Mantecados » vient de « manteca » qui signifie « graisse ». A consommer avec modération donc si vous en êtes capables ;-)

La recette des Montecaos

Le Pain de Sainte-Lucie

En Suède, le 13 décembre marque le début des fêtes de Noël. Depuis 4 siècles, on y célèbre Sainte-Lucie, la « reine de la lumière ». Les jeunes filles, vêtues de blanc, portent une couronne de bougies allumées et parcourent les rues en offrant les pains de Sainte-Lucie.

La recette du Pain de Sainte-Lucie

 

Alors, par quelle spécialité allez-vous remplacer la traditionnelle bûche cette année ? 

 

Commentaires

Connectez-vous pour déposer un commentaire

La Miamletter

Savourez tous les mois le
meilleur de l’actualité culinaire.

Vous n’aimez pas les emails ? Suivez-nous sur
  • facebook
  • pinterest
  • youtube
  • twitter
  • instagram